Nissan Leaf

     Mis à jour le

Nissan Leaf

Nissan Motor Company est une entreprise du secteur automobile fondée au Japon en 1932. L’entreprise est surtout connue pour la relation qu’elle entretient avec l’entreprise automobile française Renault : C’est l’Alliance Renault-Nissan. Cette fameuse Alliance Renault-Nissan est en 2017 le premier groupe automobile mondiale, c’est-à-dire que c’est le groupe automobile avec les plus gros chiffre d’affaires au monde.

Première apparition de la Nissan Leaf

La Nissan Leaf est produite au Japon et vendue dans plusieurs pays européens (Portugal, République d'Irlande, Royaume-Uni et Pays-Bas) début 2011. Elle est commercialisée en France et en Belgique depuis août 2011. Elle a également été assemblée en Amérique du Nord et en Angleterre (à Sunderland) fin 2012 et début 2013.

La Nissan Leaf a été élue meilleure voiture européenne de l'année 2011. Après la Toyota Prius en 2005, c'est la deuxième voiture à recevoir ce prix en fournissant des sources d'énergie alternatives, mais la première voiture équipée d'un moteur entièrement électrique, qui lui a valu le grand prix selon le jury. 

La Nissan Leaf a battu Alfa Romeo et l’Opel Meriva, la Volkswagen Polo a donc été élue en France en 2010. La première version de la Leaf a été fabriquée au Japon, disponible en interne et en pleine propriété (les batteries ne sont pas louées). 

Elle est livrée en standard avec un chargeur CA de 3,3 kW, des phares à LED et des jantes en aluminium de 16 pouces, mais il n'y a pas de pompe à chaleur ou de dispositif de récupération d'énergie au freinage en mode « B ».

Quel est le prix d’une Nissan Leaf ?

Le prix de base (avec un bonus de 6 000 euros déduit) est fixé à 29 700 euros. C'est environ 4000 euros moins cher que le Volkswagen eGolf, et à peine moins cher que le Hyundai Ioniq. Par rapport aux concurrents, la Nissan Leaf est plus compétitive et le prix des concurrents avec le même niveau d'équipement est plus élevé

Veuillez noter que l’équipement N-Connecta de niveau intermédiaire est très complet (champ de vision 360 °, avertissement de sortie de voie, détecteur d'angle mort et sièges chauffants standard), indiqué après le bonus de 31 500 euros. 

Tous les aspects sont attractifs : il s'agit ici de limiter la voiture à des usages « exclusifs » dans un cadre d'usage fixe et prédéfini. Par conséquent, si besoin, cela n'évite pas d'acheter une deuxième voiture pouvant rouler à des centaines de kilomètres...

Obtenez une remise sur votre Nissan Leaf neuve en passant par un mandataire auto

Quelle est l’autonomie de la Nissan Leaf ?

La nouvelle Nissan Leaf est plus puissante et interessante. Plus important encore, nous profitons désormais du couple accru de 66 Nm ou 320 Nm. Bref, ça envoie ! 7.9 s le 0 à 100 km / h , c'est quelque chose pour une petite citadine ! Bien sûr, nous éviterons une conduite agressive trop longtemps pour maintenir l'autonomie. 

Dans le chapitre « Nouvelles fonctionnalités », le bouton bleu de la console centrale active le mode pédale électronique : bref, cette fonctionnalité combine le frein et l'accélérateur sur l'accélérateur, et lorsque le pied est relevé le freinage moteur très évident. Tout d'abord, c'est un peu spécial ! 

Après une période d'adaptation, les gens ont commencé à conduire en ajustant l'accélérateur. Outre la curiosité technique, quels autres intérêts avez-vous ? A priori, la récupération d'énergie en décélération sera plus efficace que le mode B simple connu. Il est difficile d'évaluer dans quelle mesure dans la pratique.

Compte tenu de la vitesse à laquelle le compteur descend le long des différentes voies au cours du test, l'autonomie de la Nissan Leaf déclarée est réaliste. Tant que nous ne passons pas trop de temps sur l'autoroute à la vitesse habituelle, nous pouvons facilement passer le cap des 220 km. 

Tant que nous évitons l'improvisation et les longues promenades, nous pouvons couvrir notre parcours quotidien. Nous avons à peine réduit la charge de 30%, rechargez la autant  que possible pour eviter les surprises. Il n'y a pas de miracle à ce stade : le temps de charge dépend de la capacité de la batterie. 

Par conséquent, nous utilisons une prise domestique pour charger complètement (en théorie, très pratique, rarement rencontré en pratique) cela prend près de 20 heures, l'utilisation d'un coffret électrique mural 32A prend 7 heures, et l'utilisation d'une prise rapide Chademo coûte Il faut environ 40 minutes pour récupérer 80% de la puissance. Confortable, tant que vous en avez un.

Le dernier modèle Nissan Leaf

La Nissan Leaf de deuxième génération est-elle vraiment une nouvelle voiture ? Le design est assez récent et une batterie de 40 kWh offre une plus grande autonomie, mais la Leaf reste à peu près la même. Nissan nous fait bénéficier d'un saut technologique sérieux et en profite pour en partie corriger leurs lacunes.

La Nissan Leaf de deuxième génération est une citadine serieuse et confortable, parfaite pour vos deplacement quotidiens. Son succès en France est certes mitigé (12 000 vendus en 6 ans), mais depuis son lancement en 2010, le pionnier de la voiture compacte 100% électrique dans le grand public mène une carrière hors du commun.

Les premiers mois de commercialisation de la Nissan Leaf electrique ont étés formidables. Plus de 300 000 Nissan Leaf ont été vendues dans le monde entier, pour un modèle de niche cela est remarquable. Le 100% electrique n'étant pas encore largement adopté nous parlons donc de modèle de niche. En Europe, environ 40 000 nouvelles Leaf ont été vendues cette année, ce qui en fait la première en termes de vente de véhicules tout électriques.

Le nerf de la guerre, l'autonomie : À ce stade, la capacité de la batterie est passée de 30 kWh à 40 kWh. L'autonomie de la Nissan Leaf est d'environ 270 kilomètres suivant la norme WLTP et 378 kilomètres selon l'ancienne norme NEDC.

La Nissan Leaf 2

Avec une apparence plus claire (plus agréable, soyons d'accord), le lien avec l'ancienne Leaf à l'embarquement est évident : l'aménagement interne est similaire à ce que l'on connait ... un peu dépassé, même si les finitions et les matériaux sont en net progrès. L'intérieur est luxueux, mais possède encore de nombreux boutons et interfaces multimédias qui n'ont pas beaucoup changé depuis plusieurs années. 

La position de conduite surélevée et  le volant réglable en hauteur sont toujours là. La Nissan Leaf ameliore un point strategique : son coffre est désormais très généreux (augmenté de 435 l ou 65 l), mais parfois difficilement manœuvrable (profil étroit, seuil haut, pas de plancher plat). L'espace arrière reste moyen. Partant de la même base technique, il n'y a pas de miracle.

Plus stable et plus confortable

Il y a aussi des améliorations niveau chassis. Le niveau de motricité est parfait et l'équilibre poid couple passe très bien au sol. 

De plus, l’adhérence de la Nissan leaf est meilleure, la suspension est plus cohérente et le mouvement dû au poids (1 535 kg) est bien contrôlé. Bref, nous payons au taux d'amortissement, qui est toujours élevé. Pas un modèle de confort ! Cela se traduit par une attaque à faible vitesse sur les irrégularités, qui sera filtrée uniformément le reste du temps.

L'évolution ne se limite pas au chassis : L'assistance « semi-autonome » ProPilot : inclut le maintien en ligne et les régulateurs adaptatifs.

Les avis sur la Nissan Leaf

La Nissan Leaf est heureuse de corriger ses plus gros défauts tout en améliorant ses points forts. Il serait dommage que l'ère du design de sa plateforme commence à se manifester sérieusement, mais cela ne l'empêche pas de devenir la meilleure du genre. Évidemment, aucune révolution ne peut être attendue, mais nous le savons déjà. L'utilisation de moteurs électriques pour déplacer des objets existe depuis plus d'un siècle.

Partager sur: